L'équipe A perd 4-2 contre Agen et fait match nul contre Condom. L'équipe B s'impose 4-3 contre Pau Sarrailh. L'équipe C l'emporte 5-3 contre le Fleix. Les équipes D et E ne font pas de cadeaux et s'imposent respectivement 4-0 contre Dax et 5-0 contre l’A.G.J.A E.

Compte rendu :

Equipe A (par Julien Favarel)

Agen A / Aspom A : 4-2.

Samedi, ,nous affrontions le leader agenais, favori à la montée. Nous sommes vaillamment battus !
1. Quelques coups imprécis dans l'ouverture et je m'incline logiquement. 0-1
2. Pascal perd une qualité dans l'ouverture et son adversaire convertit techniquement. 0-1
3. Bernard choisit de prendre du matériel au dépens de son développement. 0-1
4. Aasef renverse la situation dans une partie compromise ! 1-0
5. Florian joue un début solide et fait nulle sans soucis. 1/2
6. Adnane sacrifie du matériel et se retrouve plus tard avec un pion de plus, mais doublé. 1/2
7. Mahefa arnaque son adversaire qui se dirigeait vers une victoire en finale. 1-0
8. Douckha tente de jouer vite, mais son adversaire est trop forte. 0-1

Aspom A / Condom A : 3-3.

Dimanche, nous affrontions Condom, concurrent direct pour le maintien. Un match très disputé
1. J'obtiens une position légèrement supérieure dans l'ouverture et le milieu de partie mais mon adversaire défend bien. 1/2
2. Pascal refuse courageusement nulle bien que sa position ne lui inspirait pas confiance et gagne ! Bravo ! 1-0
3. Bernard donne un pion dans le début. Il le récupère peu après mais propose nulle. Dommage 1/2
4. Florian s'impose dans une partie solide et maîtrisée. 1-0
5. Adnane sort de l'ouverture avec une position légèrement inférieure que son adversaire convertit. 0-1
6. Mahefa joue une partie très solide et finit par gagner ! 2 victoires ce week-end ! 1-0
7. Luis perd une qualité dans l'ouverture et finit par s'incliner. 0-1
8. Douchka prend beaucoup d'avance au temps mais cela ne suffira pas. 0-1

Nous sommes 10ème sur 12, deuxième relégable. Nous nous déplaçons pour affronter nos concurrents directs , Limoges 1 (9ème) et 2 (8ème). Nous avons encore notre destin entre les mains, mais il nous faut gagner les deux rencontres !